STATEMENT FROM PETER JULIAN ON THE NDP LEADERSHIP RACE ~ DÉCLARATION DU DÉPUTÉ PETER JULIAN SUR LA COURSE À LA CHEFFERIE DU NPD

STATEMENT FROM PETER JULIAN ON THE NDP LEADERSHIP RACE

Over the past few weeks I have been consulting with activists in the NDP family about the possibility of running for leadership of our Party. I left the door open to that possibility while I talked extensively with New Democrats in our federal caucus and party, the labour, social, and environmental movements and civil society.

I feel I have consulted widely and have come to the point of making a decision. I will not be a candidate for leadership at our Convention in March, 2012.

Like many other New Democrats, I have been asking myself and others how best to continue the legacy of Jack Layton as we move forward to government in 2015. I have decided that my role is to continue my work as Interim Caucus Chair at this key point in our history and, as Industry Critic, to continue our work with the other significant economic roles in our shadow cabinet to put in place strong alternatives to the current government on jobs and the economy.

I have many people to thank for speaking with me and offering their advice and support over the last month.

I would like to thank my constituents in Burnaby-New Westminster and elected representatives at all levels in the cities I represent for their strong support and encouragement. As a proud British Columbian, their support meant a great deal to me. 

I thank five federal caucus members who publicly urged me to run and other MP's who were encouraging me to enter the race.

I thank the many activists in Quebec who were encouraging me - an Anglophone from British Columbia - to run for leadership. I deeply appreciate their confidence in me.

I thank activists from across the country in Atlantic Canada, Ontario, the Prairies, the North, and of course BC, for their positive phone calls, e-mails, and postings.

And I particularly appreciate the support of my family through this period. My fiancee, Limei Tian, has been extremely supportive on this difficult decision.

For all those entering the race, I have a final thought.

Canada is, increasingly, a society where greater and greater disparities exist. People with Disabilities, Aboriginal People, New Canadians, and Young Canadians are excluded from a prosperity that touches a smaller and smaller percentage of Canadians. As a movement, I believe our challenge is ensure that we build a Canada where every Canadian counts and no one in our country is left behind. That means engaging with social movements, the labour movement, the environmental movement, the community business sector and excluded, and marginalized groups throughout our country to continue the building of a broad, diverse and solid grass roots movement to win government in 2015.

This is an exciting time in our movement's history. I am confident for the future.

We have terrific candidates from a wide variety of backgrounds in this leadership race. Some have already entered. Others should be entering shortly. It is my hope that we have a particularly strong number of women candidates in the race.

I look forward to hearing the debates and discussions.

Peter Julian, MP

Burnaby-New Westminster

DÉCLARATION DU DÉPUTÉ PETER JULIAN SUR LA COURSE À LA CHEFFERIE DU NPD

Ces dernières semaines, j’ai entrepris des consultations avec les activistes néo-démocrates sur la possibilité de me présenter comme candidat à la chefferie de notre parti. J’ai gardé la porte ouverte tout en amorçant des discussions intenses avec les néo démocrates de notre caucus et du parti, ainsi qu’avec le mouvement syndical, le mouvement pour la protection de l’environnement et la société civile.

J’ai pris la décision suivante. Je ne serais pas candidat à la chefferie lors du congrès néo démocrate de Mars 2012.

Comme bien d’autres néo démocrates, je continue à me poser des questions sur la meilleure façon de continuer le travail de Jack Layton et à demander l’avis des autres pendant que nous progressons vers notre but qui est de former le prochain gouvernement en 2015. En ce moment critique de notre histoire, j`ai décidé que ma tâche était de continuer à assumer la présidence par intérim du caucus, tout en travaillant avec les membres du cabinet fantôme, dans ma capacité de porte-parole pour l’industrie, pour mettre en place des alternatives solides aux politiques du gouvernement actuel sur l’économie et la création d’emplois.

Je remercie tout ceux et celles qui ont bien voulu m’offrir leurs conseils et leur appui au cours du dernier mois.

Je remercie la communauté de Burnaby-New Westminster et les représentants élus des villes que je représente pour la force de leur appui et leur encouragement. En tant que fier Britano-Colombien, leur soutien m’est très cher.

Je remercie mes cinq collègues qui m’ont publiquement encouragé à me présenter ainsi que d’autres députés qui ont aussi souhaité que je participe à la course.

Je remercie les nombreux activistes du Québec qui m’ont encouragé – moi, un anglophone de la Colombie Britannique – à me présenter à la chefferie. J’apprécie fortement leur confiance.

Je remercie tous les activistes de partout au pays, de la région de l’Atlantique, de l’Ontario, des Prairies, du Nord et bien sûr de la Colombie Britannique pour tous leurs appels, courriels et affichages.

Et j’apprécie particulièrement le soutien de ma famille durant cette période difficile, dont celui de ma fiancée Limei Tian, qui m’ont entouré et appuyé lorsque j’ai dû prendre cette décision.

À celles et à ceux qui entrent dans cette course, j’offre cette pensée.

De plus en plus la société canadienne affiche des inégalités croissantes. Les personnes handicapées, les autochtones,  les nouveaux Canadiens, les jeunes sont exclus d’une prospérité qui ne touche qu’un pourcentage de plus en plus restreint de personnes. En tant que mouvement, je crois que notre défi est de travailler à construire un Canada ou chaque personne est importante, où personne n’est laissé pour compte. Ce qui veut dire qu’il faut s’engager avec les mouvements sociaux, le  mouvement syndical, les mouvements pour l’environnement, le gens d’affaires du milieu communautaire et associatif, les groupes de marginalisés et d’exclus à travers tous le pays pour continuer à construire ensemble la base large, variée et solide de notre mouvement pour être élu gouvernement en 2015.

Ce moment de l’histoire de notre mouvement est passionnant. Je suis confiant pour l’avenir.

Des candidats exceptionnels apportent déjà leurs qualités et un vécu différent à cette course, d’autres annonceront leur candidature très bientôt. J’espère vivement qu’un nombre élevé de femmes se joindront à cette course.

J’ai hâte d’être à l’écoute des débats et des discussions!

Peter Julian, député

Burnaby-New Westminster