NEWS ~ BILL WOULD BAN ADVERTISING TARGETED AT CHILDREN / PROJET DE LOI POUR L’INTERDICTION DE LA PUBLICITÉ CIBLANT LES ENFANTS

FOR IMMEDIATE RELEASE               

JUNE 6, 2012

BILL WOULD BAN ADVERTISING TARGETED AT CHILDREN

OTTAWA – Peter Julian, NDP MP (Burnaby-New Westminster) re-tabled his Private Member’s Bill today calling for a national ban on marketing directly to children younger than 13. 

“It is wrong to take advantage of children who do not have the life experience or maturity to interpret commercial advertising. By the time typical Canadian children have graduated from high school, they have seen, on average, 350,000 television commercials,” Julian said. As the Supreme Court has said, ‘such advertising aims to promote products by convincing those who will always believe.’” (Supreme Court of Canada, Irwin Toy, 1989, 988-9). “Children lack what experts call the ‘cognitive defences’ needed to understand these ads.  And it's much more difficult for children and their parents today because young people are targeted with a greater intensity and frequency of ads than any previous generation.” 

Bill C-430 is based upon legislation passed in Quebec in 1980, and similar to new regulations adopted by the UK in April 2007.  Sweden and Norway have also adopted similar laws. Many grassroots and professional organizations in Canada support Bill C-430 including the Elementary Teachers’ Federation of Ontario, Ontario Public Health Association, Association of Local Public Health Agencies.

The Bill, which amends the Competition Act and the Food and Drugs Act to protect Canadian children against exploitation from commercial advertising, was developed in collaboration with the Centre for Science in the Public Interest.

“This kind of legislative approach protects the rights of children and produces results with health outcomes such as lower obesity as one of the many potential benefits”, Julian said.  “If we responsibly regulate the advertising they are exposed to, we can help our children increase their chances of living healthier, better lives.”  

The World Health Organization reported in 2009 that approximately 25% of deaths in high-income countries--nearly 60,000 deaths in Canada are caused by diet-related and sedentary lifestyle risk factors associated with the types of products so heavily marketed to children.

                                                                 -30-

For more information, please contact:

Office of Peter Julian (613) 222-4074 peter.julian@parl.gc.ca

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LE 6 JUIN 2012

 

PROJET DE LOI POUR L’INTERDICTION DE LA PUBLICITÉ CIBLANT LES ENFANTS

OTTAWA – Peter Julian, député néo-démocrate (Burnaby–New Westminster) a présenté de nouveau son projet de loi d’initiative parlementaire demandant l’interdiction nationale à l’égard de la publicité ciblant directement les enfants de moins de 13 ans.

«  Il est immoral de profiter d’enfants qui n’ont pas l’expérience ou la maturité nécessaire pour interpréter la publicité commerciale. À la fin de ses études secondaires, l’enfant canadien type aura vu, en moyenne, 350 000 annonces à la télévision », déclare M. Julian. « Les enfants n’ont pas ce que les spécialistes appellent les « défenses cognitives » requises pour comprendre ces annonces. Comme l’a dit la Cour suprême, cette publicité « vise à promouvoir des produits en convainquant ceux qui sont toujours prêts à tout croire ». (Cour suprême du Canada, Irwin Toy, 1989, 988-989)

Le projet de loi C-430, qui est fondé sur une loi adoptée au Québec en 1980, est semblable aux nouveaux règlements adoptés au R.‑U. en avril 2007. La Suède et la Norvège ont aussi adopté des lois semblables. Au Canada, de nombreuses organisations communautaires et associations professionnelles appuient le projet de loi C-430 dont la Fédération des enseignants du primaire de l`Ontario, l’Ontario Public Health Association, l’Association des agences locales de santé publique.

Le projet de loi, qui modifie la Loi sur la concurrence et la Loi sur les aliments et drogues, afin de protéger les enfants canadiens contre l’exploitation des annonceurs, a été élaboré en collaboration avec le Centre pour la science dans l'intérêt public.

« Ce genre d’approche législative protège les droits des enfants et produit des résultats », précise M. Julian « avec parmi les nombreux bienfaits potentiels,  un taux  d’obésité réduit. Si nous réglementons de façon responsable la publicité destinée aux jeunes, nous pourrons les aider à accroître leurs chances de mener, en santé, une vie de qualité. »

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué en 2009 qu’environ 25 % des décès dans les pays à revenu élevé, ce qui représente près de 60 000 décès au Canada, sont attribuables au régime alimentaire et à la sédentarité, des facteurs de risques associés aux types de produits dont la mise en marché s’adresse très largement aux enfants.

 

- 30 -

Renseignements : Bureau de Peter Julian : 613-222-4074 peter.julian@parl.gc.ca