NEWS ~ NDP: CONSERVATIVES MUST NOT UNDERMINE THE FIGHT AGAINST MS / NPD : LES CONSERVATEURS NE DOIVENT PAS NUIRE À LA LUTTE CONTRE LA SCLÉROSE EN PLAQUES

Please note: http://peterjulian.ndp.ca/node/997 Link to our ongoing national petition campaign as well as the May 25 letter Peter Julian and his colleague, NDP Health Critic Megan Leslie sent to the Minister of Health Leona Aglukkaq. The letter made the case for a comprehensive approach to address the MS crisis. This includes allocating fast-track funding for evidence-based research in Canada, promoting and facilitating greater and broader participation from Canadians living with MS in pilot testing, and helping facilitate immediate pre-screening imaging services to those afflicted with MS.

FOR IMMEDIATE RELEASE
September 3, 2010

NDP: CONSERVATIVES MUST NOT UNDERMINE THE FIGHT AGAINST MS

OTTAWA –Peter Julian MP (Burnaby New-Westminster) blasted the decision of the Conservative government to delay the clinical pilot testing of CCSVI treatment for MS by another two years. New Democrat Health Critic Megan Leslie (MP Halifax) also raised concerns about further delays the government announced this week. Leslie and Julian were reacting to the statement of Health Minister Leona Agglukak in which she endorsed the recommendations made by the Canadian Institutes of Health Research (CIHR) not to move to a trial and conduct two more years of clinical research.

“The provincial governments of Saskatchewan, Manitoba, Quebec, Prince Edward Island, Newfoundland and Labrador, Nova Scotia and New Brunswick have agreed to fund or participate in national clinical trials. We must find a way to move to clinical trials as quickly as possible without forcing MS victims to suffer for two more years” said Leslie.

“Evidence based medicine should trump other considerations. I’ve seen firsthand the extraordinary support of the “Liberation Procedure” for MS patients. Hundreds of letters, petitions and emails have been flowing to my office highlighting situations that make a compelling case for fast track funding. The Liberation Procedure is simple, effective, and affordable. The evidence that in many cases CCSVI treatment provides immediate relief and significantly reduces pain, fatigue, and depression is compelling. The decision of the federal government not to fund MS trials is irresponsible considering how much we spend on research” said Julian.

At a recent Subcommittee of Neurological Disease of the Standing Committee on Health in June, Dr. Sandy McDonald, a well-known surgeon, stated that he receives 1000 requests each week for CCSVI imaging services. Canada has one of the highest rates of MS sufferers in the world. Canadian families have been travelling abroad at great costs to seek medical attention to countries like India, Bulgaria or Poland who provide the angioplasty treatment.

“The Harper government must make the treatment urgently and broadly available to MS sufferers in pilot testing and treatment programs. The procedure is safe, effective, and in many MS cases we find significant reduction in pain and cognitive deficiencies. These are the facts, pure and simple, it is simple common sense so let’s do this” said Julian.

“The minister has stated that Canada will watch research happening around the world before deciding whether or not to fund trials at home. Whose research are we watching and for how long? The evidence in support of CCSVI is verifiable and the 75 000 MS sufferers and their families deserve more from their government. They need decisive action now “said Leslie.

- 30 -

For more information, please contact:
Office of Megan Leslie: (902) 426.8691
Office of Peter Julian: (604) 775.5707

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
Le 3 septembre 2010

NPD : LES CONSERVATEURS NE DOIVENT PAS NUIRE À LA LUTTE CONTRE LA SCLÉROSE EN PLAQUES

OTTAWA – Le député du NPD, Peter Julian (Burnaby New-Westminster), a fortement critiqué la décision du gouvernement conservateur de retarder encore de deux ans les essais cliniques pilotes du traitement de l’IVCC contre la sclérose en plaques (SP). La porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Megan Leslie (Halifax), a également fait état des inquiétudes suscitées par les autres reports annoncés cette semaine par le gouvernement. Mme Leslie et M. Julian ont réagi à la déclaration faite par la ministre de la Santé, Leona Agglukak, qui a dit appuyer les recommandations faites par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), à savoir ne pas passer à l’étape des essais et poursuivre les recherches cliniques pendant encore deux ans.

« Les gouvernements provinciaux de la Saskatchewan, du Manitoba, du Québec, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau- Brunswick ont convenu de fournir un financement ou de participer aux essais cliniques nationaux. Nous devons trouver une façon de passer aux essais cliniques le plus rapidement possible sans obliger les personnes atteintes de SEP à souffrir pendant encore deux ans », a déclaré Mme Leslie.

« La médecine fondée sur des preuves scientifiques tangibles devrait avoir préséance sur toutes les autres considérations. J’ai entendu, de la bouche même de certains patients qu’on pouvait obtenir des résultats extraordinaires avec la « procédure de libération » pour les gens atteints de SP. J’ai reçu à mon bureau des centaines de lettres, des pétitions et des courriels qui exposent des cas et démontrent clairement la nécessité de fournir rapidement une aide financière. La procédure de libération est simple, efficace et abordable. Les preuves selon lesquelles, dans de nombreux cas, le traitement de l’IVCC fournit un soulagement immédiat et atténue grandement la douleur, la fatigue et la dépression sont convaincantes. La décision du gouvernement fédéral de ne pas financer les essais pour la lutte contre la SEP est irresponsable lorsqu’on pense aux montants énormes que nous dépensons pour la recherche », a indiqué M. Julian.

À une récente réunion du Sous-comité sur les maladies neurologiques du Comité permanent de la santé, en juin dernier, Dr Sandy McDonald, un chirurgien bien connu, a indiqué qu’il recevait chaque semaine un millier de demandes de services d’imagerie pour l’évaluation de l’IVCC. Le Canada a l’un des taux les plus élevés de personnes atteintes de SEP au monde. Des familles canadiennes se rendent à l’étranger, à grands frais, pour recevoir des soins médicaux dans des pays comme l’Inde, la Bulgarie ou la Pologne où l’on offre le traitement par angioplastie.

« Le gouvernement Harper doit, de toute urgence, rendre le traitement largement accessible aux malades atteints de SEP dans le cadre de programmes d’essai pilote et de traitement. La procédure est sûre et efficace et, dans de nombreux cas de SEP, une diminution importante de la douleur et des déficiences cognitives est observée. Ce sont des faits, purement et simplement, et cela va de soi, il faut agir maintenant », a précisé M. Julian.

« La ministre a déclaré que le Canada surveillerait les recherches effectuées ailleurs dans le monde avant de décider de financer des essais ici. Quelles recherches surveillons-nous et pendant combien de temps? Les preuves à l’appui du traitement de l’IVCC sont vérifiables et les 75 000 personnes atteintes de SEP et les membres de leur famille méritent davantage de leur gouvernement. Ils ont besoin de mesures concrètes maintenant » [traduction], a déclaré Mme Leslie.

- 30 -

Pour des renseignements additionnels, veuillez contacter :
Pour le bureau de Megan Leslie : 902.426.8691
Pour le bureau de Peter Julian : 604.775.5707