NEWS ~ WALKING THE TALK ON HUMAN RIGHTS – TAKE TWO & TAKING ACTION / JOINDRE LE GESTE À LA PAROLE: LES DROITS DE LA PERSONNE À L’ÉTRANGER – PRISE 2 ET ACTION

FOR IMMEDIATE RELEASE

MARCH 16 2012

WALKING THE TALK ON HUMAN RIGHTS – TAKE TWO & TAKING ACTION

The importance of taking action on violations of human rights & the environment

 

OTTAWA - Peter Julian MP (Burnaby-New Westminster) and National Caucus Chair and Official Opposition Finance Critic for the Federal NDP is hosting the second annual Walking the Talk on Human Rights Abroad conference in Center Block, Parliament.

“This is an important opportunity to have a renewed discussion about the type of legislation that will make a real positive impact on Canada’s international reputation, particularly in the wake of the defeat of Bill C-300 last year. I am happy to host this second conference, work with human right activists and help offer an opportunity for them to meet with interested members of parliament on key issues” said Julian.

This international conference will provide an update on existing jurisprudence and examine how Julian’s private members bill C-323 would provide a legal recourse that is increasingly relevant to international human rights issues today. Bill C-323 “An Act to amend the Federal Courts Act (international promotion and protection of human rights)”  would create a new civil cause of action allowing Canadian Federal Courts to hear and decide claims for violations of international law that occur outside Canada.

Over 100 activists are expected to attend the conference which features a number of presentations dealing with different issues affecting human rights and the environment.

“The defeat of Bill C-300 has not reduced the importance of issues of human rights violations abroad by Canadian companies” said Julian. “There is a very real sense that people are ready to get to work to push for structural changes that will improve Canada’s reputation abroad.”

Though many Canadian companies operate abroad in a socially responsible way a number of recent cases have had a negative impact on Canada’s reputation. These cases of human rights violations tied to the operations of these companies abroad are on this year’s conference agenda.

“Human rights activists in Canada are reengaging now. Though it may take a number of years before we can put in place the protections that so many around the world are seeking, there is no doubt that there is a real appetite for Canada to walk the talk abroad”, said Julian.  “We cannot have Canadians companies observe fundamental laws in Canada and break the law when they go abroad. Most companies understand this, some do not. That is why we must continue our efforts to provide a Canadian window for victims to seek justice”, said Julian.

                                                                - 30 -

For more information, please contact:

Peter Julian’s Office 613.222.4074 peter.julian@parl.gc.ca

*For more information on Bill C-323, Conference, please visit: http://peterjulian.ndp.ca/walking-the-talk-human-rights-abroad-joindre-le-geste-a-la-parole-les-droits-de-la-personne

Thanks to our Media Sponsor! 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE ~ LE 16 MARS 2012

JOINDRE LE GESTE À LA PAROLE: LES DROITS DE LA PERSONNE À L’ÉTRANGER – PRISE 2 ET ACTION

L’importance de trouver un remède législatif aux violations des droits humains

OTTAWA - Peter Julian, député de Burnaby-New Westminster, président du caucus national du NPD et porte-parole néo-démocrate en matière de finances, est l’hôte de la deuxième édition de la conférence Joindre le geste à la parole : Les droits de la personne à l’étranger, qui  a lieu dans l’édifice du Centre, au Parlement.

« C’est une occasion idéale pour reprendre le débat sur le genre de législation qui pourrait avoir une influence positive réelle sur la réputation internationale du Canada, tout particulièrement après le rejet, l’an dernier, du projet de loi C-300. Je suis heureux de présider à cette deuxième conférence, de collaborer avec des défenseurs de droits de la personne et de donner à ces derniers l’occasion de rencontrer des parlementaires qui s’intéressent à ces questions essentielles », a déclaré le député Julian.

Cette conférence internationale sera l’occasion de faire le point sur la jurisprudence en la matière et d’examiner en quoi le projet de loi d’initiative parlementaire C-323 du député Julian pourrait offrir un recours juridique qui est de plus en plus pertinent au regard des questions internationales actuelles reliées aux droits de la personne. Le projet de loi C-323, Loi modifiant la Loi sur les Cours fédérales (promotion et protection des droits de la personne à l’échelle internationale), vise à instituer une nouvelle cause d'action civile en vertu de laquelle les cours fédérales auraient dorénavant compétence pour entendre et trancher toute demande fondée sur une violation du droit international s'étant produite hors du Canada.

Plus de 100 défenseurs des droits de la personne sont attendus à cette conférence qui comportera un certain nombre d’exposés sur différentes questions ayant des répercussions sur les droits de la personne et l’environnement.

« Le rejet du projet de loi C-300 ne minimise en rien la gravité des violations des droits de la personne commises à l’étranger par des sociétés canadiennes », a déclaré le député Julian. « Il existe clairement une volonté de travailler à une réforme structurelle qui ne pourra qu’améliorer la réputation du Canada à l’étranger. »

Même si de nombreuses sociétés canadiennes fonctionnent à l’étranger de façon socialement responsable, un certain nombre de cas récents ont eu des répercussions négatives sur la réputation du Canada. Ces cas de violation des droits de la personne associés au fonctionnement de certaines sociétés canadiennes à l’étranger figurent à l’ordre du jour de la conférence.

« Les défenseurs des droits de la personne au Canada sont prêts à renouveler leur engagement.  Même s’il faudra probablement attendre encore plusieurs années avant que ne soient prises les mesures de protection que réclament tant de personnes partout dans le monde, il ne fait aucun doute qu’il existe une volonté réelle, au Canada, de joindre le geste à la parole en matière de droits de la personne », a déclaré le député Julian. « On ne saurait accepter que des sociétés canadiennes respectueuses des droits fondamentaux au Canada, les violent sans scrupule dès qu’elles opèrent à l’étranger. La plupart des sociétés le comprennent, mais certaines ne veulent pas comprendre. C’est pourquoi nous devons poursuivre notre lutte et ouvrir une porte au Canada pour que les victimes puissent venir demander justice », a conclu le député Julian.

 

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Bureau de Peter Julian, 613.222.4074 peter.julian@parl.gc.ca

*Pour en savoir plus au sujet du projet de loi C-323, Conférence, SVP suivre ce lien: http://peterjulian.ndp.ca/walking-the-talk-human-rights-abroad-joindre-le-geste-a-la-parole-les-droits-de-la-personne

Merci à notre Partenaire média !