NEWS ~ NEW DEMOCRATS CONCERNED IOC NOT SUBJECT TO CANADIAN CHARTER OF RIGHTS OVER WOMEN SKI JUMPERS

NEW DEMOCRATS CONCERNED IOC NOT SUBJECT TO CANADIAN CHARTER OF RIGHTS OVER WOMEN SKI JUMPERS

BURNABY-NEW WESTMINSTER, BC –The B.C. Supreme Court’s decision on Friday to uphold International Olympic Committee (IOC) rules that exclude women’s ski jumping from the 2010 Winter Olympics is astonishing and disappointing, said New Democrat 2010 Olympic critic Peter Julian (Burnaby-New Westminster).

“I am extremely disappointed with the decision of the court to uphold the IOC’s refusal to allow women to compete in ski jumping at the Vancouver Olympics,” said Julian. “This decision means the IOC is not subject to the Canadian Charter of Rights and Freedoms, despite the fact the competitions are taking place in Canada and are being funded by billions of dollars of Canadian taxpayer dollars. That is unacceptable. Does this give the IOC a blank cheque for discrimination?”

According to IOC rules, ski jumping is the only Olympic winter sport that excludes women. The female members of the Canadian ski jumping team had asked the courts to rule on their demand that they be allowed to represent their country at the Winter Olympics in Vancouver.

“In 2006, it was disappointing to watch the International Olympic Committee decide to discriminate based on gender and deny women a chance to compete. The fight for equality within an institution that claims to promote the principles of fairness and equality sends the wrong message to our young athletes and a negative image to the world.”

- 30 -

**************************

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 10 JUILLET 2009

LE NPD S’INQUIÈTE DU FAIT QUE LE CIO N’EST PAS SUJET À LA CHARTE DES DROITS EN CE QUI CONCERNE LES FEMMES QUI FONT DU SAUT À SKI

BURNABY-NEW WESTMINSTER, C.-B. – La décision de la Cour suprême de la Colombie-Britannique annoncée vendredi maintenant les règles du Comité international olympique qui excluent les femmes du saut à ski pour les Jeux olympiques de 2010 est étonnante et décevante selon le porte-parole du NPD pour les Jeux olympiques de 2010, Peter Julian (Burnaby-New Westminster).

« Je suis extrêmement déçu de la décision de la Cour qui maintient le refus du CIO de permettre aux femmes de prendre part aux épreuves de saut à ski lors des Jeux olympiques de Vancouver », affirme M. Julian. « Cette décision signifie que le CIO n’est pas sujet à la Charte canadienne des droits et libertés, et ce, malgré le fait que les compétitions se tiennent au Canada et sont financées par les impôts des Canadiens. C’est inacceptable! Est-ce que ceci donne un chèque en blanc au CIO pour discriminer comme bon lui semble? »

Selon les règlements du CIO, le saut à ski est la seule discipline olympique hivernale qui exclut les femmes. Les femmes membres de l’équipe canadienne de saut à ski ont demandé aux différents tribunaux de pouvoir représenter leur pays lors des Jeux olympiques de Vancouver.

« En 2006, il était décevant de constater que le Comité international olympique avait décidé de discriminer en fonction du sexe et qu’ils avaient refusé de permettre à certaines femmes de participer aux jeux. La lutte pour l’équité que ces femmes mènent contre une institution qui se veut égalitaire et impartiale envoie le mauvais message à nos jeunes athlètes et au reste du monde. »

- 30 -