NEWS: NDP CONDEMNS CANADA-COLOMBIA FTA : KILL A LABOUR ACTIVIST AND PAY A FINE

OTTAWA - NDP International Trade critic Peter Julian (Burnaby-New Westminster), and NDP Labour Critic, Libby Davies (Vancouver East) were joined today by Hassan Yussuff, Secretary-Treasurer of the Canadian Labour Congress (CLC) to launch a public campaign to call on the Harper government to immediately halt free trade negotiations with Colombia. The campaign comes in light of the revelation of a major flaw in the labour protection clauses of the future Canada-Colombia Free Trade Agreement (FTA).

The flaws in the agreement were revealed when Julian questioned senior Canadian government trade negotiators at hearings of the House of Commons Standing Committee on International Trade.

According to the negotiators’ testimony, the Colombian government would be required to make a token monetary payment into a “cooperation fund“when a Colombian trade unionist is murdered.

“The weakness of this so-called labour protection measure amounts to the decriminalization of murder,” said Julian. “Fines are the type of penalty given out for speeding or parking violations, not for murder.. This deal leaves the door wide open for continuing violence against workers and activists.”

With the support of the trade union movement and civil society organizations, the NDP is launching a petition campaign to block the Canada-Colombia free trade negotiations. Julian says that no further negotiations should take place until there is an effective human rights assessment framework and enforceable labour and environmental standards built into negotiations with Colombia.

“In the current context of ongoing human rights abuses, asking for a trivial monetary penalty to offset the killing of trade unionist would only add to the deplorable human rights situation in Colombia,” said Davies.

“The Canada-Colombia FTA betrays fundamental Canadian values,” said Yussuff. “I am appealing to labour activists and other Canadians concerned about human rights to join us in the fight to stop this agreement”.

**************************************************************************

LE NPD DÉCRIE L’ALE CANADA-COLOMBIE : LE MEURTRE D’UN SYNDICALISTE VAUT UNE AMENDE

OTTAWA – Le porte-parole du NPD en matière de commerce international, Peter Julian (Burnaby-New Westminster) et la porte-parole du NPD en matière de travail, Libby Davies (Vancouver Est) se sont joints à Hassan Yussuff, Secrétaire-trésorier du Congrès du travail du Canada (CTC) pour le lancement d’une campagne publique pour réclamer du gouvernement Harper qu’il mette immédiatement fin aux négociations sur un libre-échange avec la Colombie. La campagne fait suite à la découverte d’une lacune importante dans les mesures de protection des travailleurs prévues dans le futur Accord de libre-échange (ALE) Canada-Colombie.

La lacune a été révélée dans la réponse à une question adressée par M. Julian aux principaux négociateurs du Canada qui comparaissaient comme témoins lors de l’audience du Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes.

Selon leurs témoignages, le gouvernement colombien serait tenu de payer une amende dans un « fonds de coopération » dans le cas du meurtre d’un syndicaliste colombien.

« La mesure de protection est si faible qu’elle équivaut à décriminaliser le meurtre, a déclaré M. Julian. On donne des amendes pour des infractions comme l’excès de vitesse ou le stationnement illégal, pas pour un meurtre. Cette entente ouvre grand la porte à de la violence accrue contre les travailleurs et les militants.»

Appuyé par les organismes de la société civile et du mouvement syndical, le NPD lance une pétition générale afin de bloquer les négociations sur le libre-échange Canada-Colombie. M. Julian réclame l’arrêt des négociations jusqu’à ce qu’elles puissent reposer sur un cadre d’évaluation des droits de la personne et sur des normes du travail et de l’environnement exécutoires.

« Dans le contexte actuel du mépris constant des droits de la personne, exiger une amende symbolique en compensation du meurtre d’un syndicaliste ne ferait qu’ajouter à la situation déplorable des droits de la personne en Colombie, » a affirmé Mme Davies.

L’ALE Canada-Colombie bafoue les valeurs fondamentales du Canada, a dit Yussuf. J’exhorte les militants du milieu syndical et les Canadiens préoccupés par les enjeux portant sur les droits de la personne à se joindre à nous dans la lutte visant à bloquer cet accord.»