NEWS: LIBERALS JOIN CONSERVATIVES TO BLOCK NEW DEMOCRAT AMENDMENTS ON SHIPBUILDING

OTTAWA – At the House of Commons Standing Committee on International Trade today, Liberal and Conservative MPs voted together to block New Democrat amendments aimed at protecting Canada’s shipbuilding industry from the Canada-EFTA Free Trade Agreement (Bill C-2).

“The parliamentary committee has a responsibility to do its due diligence on the Canada-EFTA agreement,” said New Democrat International Trade Critic Peter Julian. “It is the clear right of elected parliamentarians to amend the trade deal and we have been given a unanimous recommendation from the shipbuilding industry that the EFTA deal amounts to a sellout for the industry. Every single one of the shipbuilding witnesses asked us to carve shipbuilding out of the agreement.”

Two rulings by the committee chair disqualifying the sixteen New Democrat amendments to Bill C-2 from Julian were upheld by Liberals and Conservatives.

Earlier in the day, George MacPherson, President of the Shipyard General Worker’s Federation, and Andrew McArthur, from the Shipbuilding Association of Canada and Inc. and Vice Chairman of Irving Shipbuilding Inc., made a compelling case before the committee that Canada’s shipbuilding industry would not be able to survive the Canada-EFTA agreement and needed to be carved-out of the deal. This carve out also would have to be followed by a vigorous federal policy aimed and rebuilding and expanding Canada’s shipbuilding industry.

"Just a few weeks ago, Liberal MPs were standing with us asking the federal government to invest in the shipbuilding industry as an economic stimulus," said New Democrat Shipbuilding Critic Peter Stoffer. "But now they have turned their backs on the industry by voting against amendments that would greatly assist Canadian shipyard and marine workers, their families, and the business community. Once again, the Liberals have sided with the Conservatives. It shows that you just can't believe them."

The chair of the committee ruled the New Democrat motions out of order. When this ruling was challenged by Julian, the Liberal and Conservative members of the committee voted to uphold the decision. New Democrat and the Bloc Québécois voted against the decision. If passed without amendment, Bill C-2 would eliminate over fifteen years its twenty-five per cent tariff on foreign-built vessels coming into Canada.
- 30 -

****************************************************************

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 3 MARS 2009

LES LIBÉRAUX SE JOIGNENT AUX CONSERVATEURS POUR BLOQUER LES AMENDEMENTS PROPOSÉ PAR LES NÉO-DÉMOCRATES POUR PROTÉGER LA CONSTRUCTION NAVALE

OTTAWA – Aujourd’hui, au Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes, les députés libéraux et conservateurs ont voté ensemble pour bloquer les amendements que les néo-démocrates ont proposés pour protéger l’industrie de la construction navale du Canada contre l’Accord de libre-échange Canada-AELE (projet de loi C-2).

« Le Comité parlementaire a la responsabilité d’examiner avec diligence l’Accord Canada-AELE, a déclaré le porte-parole en matière de commerce international pour le NPD, Peter Julian. Les parlementaires élus ont clairement le droit de modifier l’accord de libre-échange. L’industrie de la construction navale affirme à l’unanimité que l’accord avec l’AELE équivaut à une capitulation pour l’industrie et chacun des témoins de cette industrie nous a demandé d’exclure cette dernière de l’accord. »

Les libéraux et les conservateurs ont appuyé deux décisions rendues par le président du Comité et qui disqualifie les 16 amendements que les néo-démocrates ont proposé d’apporter au projet de loi C 2.

Un peu plus tôt, George MacPherson, président de la Shipyard General Workers’ Federation, et Andrew McArthur, de l’Association de la construction navale du Canada, vice-président des Chantiers maritimes Irving inc, ont servi devant le Comité un argumentaire convainquant selon lequel l’industrie de la construction navale du Canada ne pourrait survivre à l’entente Canada-AELE et devrait en être exclue. Cette exclusion devrait aussi être suivie d’une vigoureuse politique fédérale visant à rebâtir et à promouvoir cette industrie.

« Il y a quelques semaines à peine, les députés libéraux se joignaient à nous pour demander au gouvernement fédéral d’investir dans l’industrie de la construction navale comme stimulant économique, a déclaré le porte-parole néo-démocrate en matière de construction navale, Peter Stoffer. Maintenant, ils tournent le dos à l’industrie en votant contre des amendements qui aideraient beaucoup les travailleurs de la construction navale, leur famille et le monde des affaires. Une fois encore, les libéraux se rangent du côté des conservateurs. Je constate qu’on ne peut simplement pas les croire. »

Le président du Comité a jugé les motions néo-démocrates inadmissibles. Lorsque M. Julian a contesté cette décision, les membres libéraux et conservateurs du Comité ont voté en faveur de son maintien. Le NPD et le Bloc québécois ont voté contre la décision. S’il est adopté sans amendement, le projet de loi C-2 éliminera sur 15 ans les droits de douane de 25 p. 100 sur les navires construits à l’étranger importés au Canada.