NEWS: IN VANCOUVER: NEW DEMOCRATS CALL ON LIBERALS TO DEFEND SHIPBUILDING JOBS

VANCOUVER – The Conservative’s latest trade deal will decimate Canada’s shipbuilding industry and the Liberals are not doing anything to stop it. New Democrat International Trade Critic, Peter Julian, MP (Burnaby-New Westminster), today called on the Liberal Members on the House of Commons International Trade Committee to stand up for Canada’s shipbuilding industry by supporting an amendment to exclude the shipbuilding industry from the Canada-European Free Trade Association (EFTA) Free Trade Agreement.

“The Liberal members of the committee have a responsibility to exercise their due diligence and stand up for Canadian jobs,” said Julian. “The Conservatives are trying to cut off the debate over this trade deal and get it passed as soon as possible, but we all have a responsibility as elected officials to make sure that it will work in the best interests of Canadians.”

Julian’s amendments would modify the Canada-EFTA agreement so that shipbuilding is carved out from the agreement. Joining Peter Julian in Vancouver was George MacPherson, President, Shipyard General Worker’s Federation.

Andrew MacArthur, Member of the Board of Directors of the Shipbuilding Association of Canada, as well as marine workers representatives from both the Pacific and Atlantic coasts, testified before the Trade Committee in Ottawa that the Canadian shipbuilding industry will not survive the fallout from the Canada-EFTA trade deal. They urged the committee to exclude the shipbuilding industry from the agreement and pursue a vigorous federal policy to invest in the industry so it can compete with other world leaders, such as Norway.

“The Canadian shipbuilding industry has been hit hard by a complete lack of support from Liberal and Conservative governments for decades,” Julian pointed out. “The EFTA trade deal would be the last nail in the coffin. Canada has the single largest coastline in the world, and we can`t let this vital industry suffer any longer. Thousands of jobs depend on it.”

- 30 –

The NDP will also be holding a press conference in Halifax on Monday, March 2, 2009, with members of the shipbuilding community from the Atlantic coast.

*****************************************************************

DIFFUSION IMMÉDIATE
Le 27 février 2009

LES NÉODÉMOCRATES DEMANDENT AUX LIBÉRAUX DE DÉFENDRE LES EMPLOIS DANS LA CONSTRUCTION NAVALE

VANCOUVER – Avec leur plus récent accord commercial, les conservateurs vont décimer l’industrie de la construction navale au Canada et les libéraux ne font rien pour les en empêcher.

Le porte-parole néo démocrate en matière de commerce international, Peter Julian, député de Burnaby- New Westminster, a demandé aujourd’hui aux députés libéraux du Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes de défendre les intérêts de l’industrie de la construction navale en appuyant un amendement visant à soustraire cette industrie à l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Association européenne de libre-échange (AELE).

« Les membres libéraux du Comité sont tenus de faire preuve de diligence et de défendre les emplois canadiens, a expliqué M. Julian. Les conservateurs tentent de couper court au débat sur l’accord et de le faire adopter le plus rapidement possible, mais nous, les élus, devons tous voir aux intérêts des Canadiens. »

Les amendements de M. Julian modifieraient l’accord de façon à exclure la construction navale. Était présent avec Peter Julian à Vancouver George MacPherson, président de la Fédération des travailleurs de chantiers maritimes.

Andrew MacArthur, membre du conseil d’administration de l’Association de la construction navale du Canada, ainsi que des représentants des travailleurs des côtes du Pacifique et de l’Atlantique ont témoigné devant le Comité à Ottawa. Selon eux, l’industrie canadienne ne survivra pas aux retombées de cet accord de libre-échange. Ils ont prié le Comité d’exclure l’industrie de la construction navale de l’accord et d’instaurer une politique fédérale vigoureuse d’investissement dans l’industrie afin qu’elle puisse faire concurrence aux géants, comme la Norvège.

« L’industrie canadienne de la construction navale a été durement frappée par le manque d’appui des gouvernements libéraux et conservateurs des dernières décennies, a souligné M. Julian. Cet accord serait le dernier clou dans le cercueil. Le Canada a la plus longue côte au monde, et nous ne pouvons pas laisser cette industrie souffrir encore plus longtemps. Des milliers d’emplois en dépendent. »

- 30 –

Le NPD donnera également une conférence de presse à Halifax, le lundi 2 mars 2009, avec des représentants de la construction navale de la côte de l’Atlantique.