NEWS HARPER GOVERNMENT IRRESPONSIBLE IN APROVING NEXEN TAKEOVER - NPD DÉNONCE LA DÉCISION IRRESPONSABLE DU GOUVERNEMENT HARPER AU SUJET DE NEXEN

 

FOR IMMEDIATE RELEASE

December 7, 2012

 

HARPER GOVERNMENT IRRESPONSIBLE IN APROVING NEXEN TAKEOVER

 

OTTAWA – New Democrats are profoundly disappointed that the Conservative government has decided to rubber stamp the Nexen takeover deal by CNOOC without consulting Canadians and without saying which criteria was used to make the decision.

 

“This is a farce. While Conservatives admit that under the new rules this transaction is not a net benefit to Canadians, they have approved it anyway,” said Peter Julian, NDP Natural Resources Critic.

 

“Canadians should be very apprehensive about the long-term economic and environmental consequences. In the past, these kinds of takeovers have resulted in job losses,” added Julian.

 

The sale of Nexen to Chinese state-owned CNOOC raises broad concerns and allows a foreign government to own Canadian natural resources. The majority of Canadians clearly indicated that they were opposed to the deal due to CNOOC’s poor human and environmental rights record, as well as the fact that CNOOC sees itself as the foreign policy arm of the Chinese government.

 

In the last few weeks, more than 80,000 Canadians sent letters and e-mails to Parliament to protest against the takeover of Nexen by CNOOC. New Democrats consulted widely in Calgary and across the country and announced in October that they did not believe this takeover was in Canada’s best interest.

 

“The NDP wants foreign investment that promotes research, sustainable development and job creation in Canada,” said NDP Industry Critic Hélène LeBlanc. “For years we have been pushing for a clear definition of “net benefit,” as well as for more transparency and public consultations. The Conservatives broke their two-year-old promise to review the act and have failed Canadians.”

 

– 30 –

 

For more information, please contact:

Marc-André Viau, Senior Press Secretary, (613) 295-9228 or marc-andre.viau@parl.gc.ca

***

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

7 décembre 2012

 

LE NPD DÉNONCE LA DÉCISION IRRESPONSABLE DU GOUVERNEMENT HARPER AU SUJET DE NEXEN

 

 

OTTAWA – Le NPD est profondément déçu par la décision du gouvernement Harper d’approuver la prise de contrôle de Nexen par CNOOC sans consultation et sans dévoiler les critères sur lesquels il s’est basé.

 

« C’est une mauvaise blague. D’un côté, les conservateurs avouent que, avec les nouvelles règles, cette transaction ne représente pas un avantage net pour les Canadiens, mais de l’autre, ils décident d’approuver », a souligné le porte-parole du NPD en matière de ressources naturelles, Peter Julian.

 

« Les Canadiens ont de quoi s’inquiéter des conséquences économiques et environnementales à long terme de cette décision. En effet, dans le passé, ce genre de transaction s’est souvent traduit par des pertes d’emploi au pays», a-t-il insisté.

 

La vente de Nexen à la société d’État CNOOC soulève beaucoup d’inquiétudes mais, surtout, elle permet à un gouvernement étranger de prendre possession de ressources naturelles canadiennes. La majorité des Canadiens ont déclaré y être opposés, notamment en raison du bilan peu glorieux de CNOOC en matière de droits de la personne et de respect de l’environnement et aussi parce que CNOOC se considère elle-même comme un instrument de la politique étrangère chinoise.

 

Au cours des dernières semaines, plus de 80 000 Canadiens ont envoyé des lettres et des courriels au Parlement pour dénoncer le projet de CNOOC. Le NPD a consulté beaucoup de gens, à Calgary comme ailleurs au pays, et a laissé savoir en octobre qu’il ne croyait pas que cette prise de contrôle était dans l’intérêt du Canada.

 

« Le NPD souhaite des investissements étrangers qui stimulent la recherche, le développement durable et la création d’emploi au Canada, a affirmé la porte-parole en matière d’industrie, Hélène LeBlanc. Depuis plusieurs années, nous demandons une définition claire du concept d’avantage net, une plus grande transparence dans le processus décisionnel et la tenue de consultations publiques. Les conservateurs promettaient depuis deux ans de réviser la loi. Encore une fois, on constate qu’ils n’ont pas tenu parole. »

 

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Marc-André Viau, Attaché de presse principal, (613) 295-9228 ou marc-andre.viau@parl.gc.ca