NEWS ~ DEVELOPMENT, RESPECT FOR FIRST NATIONS MUST GO HAND-IN-HAND: NDP / NPD : LE DÉVELOPPEMENT ET LE RESPECT DES PREMIÈRES NATIONS DOIVENT ALLER DE PAIR

FOR IMMEDIATE RELEASE

JULY 13, 2012

 

DEVELOPMENT, RESPECT FOR FIRST NATIONS MUST GO HAND-IN-HAND: NDP

Federal government has an obligation to uphold Aboriginal rights

FORT CHIPEWYAN, AB – The federal Conservatives are failing to respect First Nations’ rights and treaties when it comes to the development of Canada’s natural resources, said New Democrat Energy and Natural Resources Critic Peter Julian (Burnaby-New Westminster).

Julian, along with NDP MP Linda Duncan (Edmonton-Strathcona), and the NDP’s Natural Resources Committee members: Jamie Nicholls (Vaudreuil-Soulanges), Claude Gravelle (Nickel Belt) and Laurin Liu (Rivière-des-Mille-Îles) were in northern Alberta this week to meet with oil industry representatives, as well as members of the Mikisew Cree First Nation to discuss the impact of oil and gas development.

“The one thing we are hearing is that the federal government needs to take its role with First Nations more seriously as these developments have a major consequence on the health, economy and culture of the people,” said Julian. “These First Nations expect the Conservatives to honour their responsibilities and finally act on these longstanding concerns.”

New Democrats have long advocated for the sustainable development of all of Canada’s resource development including the oil sands. This not only means ensuring environmental and economic concerns are addressed but also that Aboriginal rights and title are respected.

“The Conservatives have an obligation to respect and uphold Aboriginal Right and Title,” said Duncan. “That includes ensuring protection of the woodland caribou and fishery that the Cree and Chipewyan have a treaty right to harvest. This obligates the federal government to regulate all of the emitted contaminants, institute a proper cumulative monitoring system for air emissions and water, and finally, fund the long-promised health impacts study. Sadly, the Conservatives continue to drag their feet on all of these legal duties.”

New Democrat Aboriginal Affairs Critic Jean Crowder points out that Canada committed to ensure that all development would be done with prior and informed consent of First Nations, as outlined in the UN Declaration on the Rights of Indigenous People. “I think it is time that we see more action than words from the Conservatives on their commitment to work with, and not against, Canada’s First Nations,” said Crowder.

 

-30-

For more information, please contact:

Robin Steudel, Regional Media Officer, 613-222-2863 or Robin.Steudel@parl.gc.ca

 

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

13 JUILLET 2012

 

NPD : LE DÉVELOPPEMENT ET LE RESPECT DES PREMIÈRES NATIONS DOIVENT ALLER DE PAIR

Le gouvernement fédéral a l’obligation de défendre les droits des Autochtones

FORT CHIPEWYAN, AB – Selon le porte-parole néo-démocrate en matière  d'énergie et ressources naturelles, Peter Julian (Burnaby-New Westminster), le Parti conservateur fédéral ne respecte pas les droits et les traités des Premières Nations en matière de développement des ressources naturelles canadiennes.

M. Julian, accompagné par la députée néo-démocrate Linda Duncan (Edmonton-Strathcona) et des membres néo-démocrates du Comité des ressources naturelles : Jamie Nicholls (Vaudreuil-Soulanges), Claude Gravelle (Nickel Belt) et Laurin Liu (Rivière-des-Mille-Îles), se trouvait dans le nord de l’Alberta cette semaine afin de rencontrer des représentants de l’industrie pétrolière, de même que des membres de la Première Nation crie Mikisew afin de discuter de l’impact du développement gazier et pétrolier.  

« On nous dit que le gouvernement fédéral doit prendre plus au sérieux son rôle auprès des Premières Nations puisque ce type de développement a de graves conséquences sur la santé, l’économie et la culture de ces gens», a déclaré M. Julian. «Les Premières Nations souhaitent voir les conservateurs honorer leurs responsabilités et enfin prendre les mesures qui s’imposent en ce qui concerne ces préoccupations de longue date. »

Les néo-démocrates militent depuis longtemps pour le développement durable de toutes les ressources canadiennes, y compris les sables bitumineux. Cela ne signifie pas seulement de s’assurer que les questions économiques et environnementales sont abordées, mais également que les droits ancestraux et le titre des Autochtones sont respectés.  

« Les conservateurs ont l’obligation de respecter et de défendre les droits ancestraux et le titre des Autochtones », a ajouté Mme Duncan. «Cela comprend la protection du caribou des bois et des pêches, ressources qui peuvent être exploitées par les Cris et les Chipewyan en vertu de leurs droits afférents. Cela oblige le gouvernement fédéral à réglementer tous les contaminants émis, instaurer un système adéquat de surveillance de la qualité de l’air et de l’eau, et finalement, financer l’étude d’impact sur la santé longtemps promise. Malheureusement, les conservateurs continuent de faire traîner les choses en ce qui concerne leurs obligations juridiques. »  

Pour la porte-parole néo-démocrate en matière d’affaires autochtones, Jean Crowder, le Canada s’est engagé, dans le cadre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, à garantir que tout développement se ferait avec le consentement préalable, libre et éclairé des Premières Nations. « Je crois que le temps est venu de voir les conservateurs joindre la parole aux actes en ce qui a trait à leur engagement envers les Premières Nations du Canada », a conclu Mme Crowder.

 

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Robin Steudel, agente des médias régionaux, 613-222-2863 ou Robin.Steudel@parl.gc.ca