NEWS ~ NDP PUSHES FOR FAIR TRADE AND TRANSPARENCY IN EU DEAL / LE NPD FAIT PRESSION POUR QUE L’ACCORD AVEC L’UE FASSE PLACE AU COMMERCE ÉQUITABLE ET À LA TRANSPARENCE

NDP PUSHES FOR FAIR TRADE AND TRANSPARENCY IN EU DEAL

OTTAWA – New Democrat International Trade Critic Peter Julian is criticizing the Harper government’s lack of transparency surrounding the latest round of trade talks on a Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) between Canada and the EU.

“We have zero confidence in the ability of this Conservative government to negotiate a trade agreement that will serve the best interests of Canadians,” Julian said while attending a public rally against CETA organized by a broad coalition of civil society and labour groups. “From softwood lumber to the sellout of our strategic industries such as shipbuilding, the Conservatives have consistently sacrificed Canada’s ability to protect jobs and maintain our economic base.”

The CETA negotiations have so far been held entirely behind closed doors, though a draft was leaked to the public by the Trade Justice Network in late 2009, confirming the enormous scope of the agreement. Most notably, the EU wants full access to public procurement at all levels of government, including access to the delivery of public services.

In its current form CETA would negatively impact our supply management systems, curtail the freedom of Canadian food producers and reduce Canada’s independence in determining its laws on intellectual property rights. The Harper government is also pushing for a NAFTA-style dispute settlement mechanism to provide corporations the ability to overrule the democratic will of parliament.

“These negotiations must be open and transparent, so that the voices of Canadian citizens can be heard and the government held accountable if it continues to act against the best interests of the public,” said Julian. “We must move toward a fair trade model that would actually benefit the citizens of Canada and the EU, rather than catering to a handful of big corporate interests.”

- 30 -

For more information, please contact:
Office of Peter Julian, 613-222-4074

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 22 OCTOBRE 2010

LE NPD FAIT PRESSION POUR QUE L’ACCORD AVEC L’UE FASSE PLACE AU COMMERCE ÉQUITABLE ET À LA TRANSPARENCE

OTTAWA – Peter Julian, le porte-parole du NPD en matière de commerce international, critique le manque de transparence du gouvernement Harper en ce qui a trait à la dernière ronde de négociations vers un Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union Européenne.

« Nous n’avons aucune confiance en la capacité des conservateurs de négocier un accord commercial qui servira les intérêts supérieurs des Canadiens », a déclaré Julian alors qu’il participait à un rassemblement populaire organisé par une large coalition d’acteurs de la société civile et de groupes syndicaux pour manifester contre l’accord commercial. « Du bois d’œuvre à la vente de nos industries stratégiques comme la construction navale, les conservateurs ne cessent de dépouiller le Canada de sa capacité de protéger les emplois et de maintenir sa base économique. »

Jusqu’à maintenant, les négociations sur l’accord se sont toujours déroulées à huis clos, bien qu’une ébauche du projet ait été divulguée au public par le Réseau pour un commerce juste à la fin de l’année 2009, et qui avait confirmé l’énorme portée de l’accord. Notamment, l’UE souhaitait un accès illimité aux marchés publics à tous les niveaux de gouvernement, incluant l’accès à la distribution de services publics.

Dans sa forme actuelle, l’accord aurait un impact négatif sur nos systèmes de gestion des approvisionnements, entraverait la liberté des producteurs d’aliments canadiens, et réduirait l’indépendance du Canada dans le choix de ses lois pour les droits de propriété intellectuelle. Le gouvernement conservateur tente aussi de faire inclure un mécanisme de résolution des conflits similaire à celui de l’ALENA et qui conférerait aux grandes entreprises la capacité de passer outre la volonté démocratique du Parlement.

«Ces négociations doivent être ouvertes et transparentes, afin que la voix des citoyennes et des citoyens canadiens puisse se faire entendre et que le gouvernement soit tenu pour responsable s’il persiste à agir à l’encontre de l’intérêt public », a affirmé Julian. « Il faut se rapprocher d’un modèle de commerce équitable qui profiterait vraiment aux citoyennes et aux citoyens du Canada et de l’Union Européenne, plutôt que de pourvoir aux intérêts d’une poignée de grandes entreprises. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
Le bureau de Peter Julian, 613-222-4074