DON’T LET WILD SALMON FOLLOW COD INTO OBLIVION ~ NE LAISSEZ PAS LE SAUMON SUBIR LE MÊME SORT QUE LA MORUE

DON’T LET WILD SALMON FOLLOW COD INTO OBLIVION
New Democrats present action plan to immediately address salmon crisis

OTTAWA – Today New Democrat Western Fisheries and International Trade Critic Peter Julian (Burnaby –New Westminster) and Natural Resources critic Nathan Cullen (Skeena Bulkley Valley) presented an action plan that would help save the BC wild salmon from a dramatic collapse.

“The writing was on the wall, yet the federal government has consistently ignored the evidence and evaded responsibility by turning a blind eye to the ongoing collapse of wild salmon stocks,” said Julian. “Now that 11 million Sockeye salmon have vanished, a crisis of unprecedented magnitude is unfolding for the west coast ecosystem and countless diverse communities whose livelihood and culture depend on wild salmon runs. The time for rhetorical debate is over. The Harper government must make this issue a top priority- now.”

“The neglect by the conservative government is killing Canada’s wild salmon – science is clear and compelling,” said Cullen “It seems that DFO has not learned the lesson of the cod collapse disaster. The Harper government must acknowledge the dramatic impact of climate change and open-cage fish farms on the people, cultures and lifestyles of the West coast, and take action to protect the ecosystem and communities and prevent a catastrophic outcome.”

The action plan, in part, calls for the government to:
• Convene an emergency BC summit on Salmon a with all key stakeholders groups, governments and representatives of fishing, First Nations and Environmental organizations;
• Inject funding into the Salmonid enhancement program;
• Reforming the Ottawa-centred management of DFO so the people making decisions about BC fisheries are in BC and tied into the knowledge base of BC stakeholders.
• Inject emergency funding to accelerate the move to a closed containment farming system and rapidly phase out open caged fish farms.

Wild salmon resources generate $1.6 billion in revenue to the coastal communities and bring 52,000 jobs to the West coast. Salmon farms create 4000 jobs and 400 million in revenues, with profits going mostly to foreign shareholders.

-30-

New Democrat action plan and emergency steps to save BC Salmon:

New Democrat Action Plan

New Democrats have consistently been on the record for raising these issues. In our 2008 election platform document, we called for the following actions to protect BC’s wild salmon and water resources:
.
• Respecting Canada’s Supreme Court decisions. Canada’s fisheries belong to all Canadians, not to corporate interests.

• Focusing on the long-term economic and environmental sustainability of our marine resources.

• Reforming the Ottawa-centred management of DFO so the people making decisions about BC fisheries are in BC and tied into the knowledge base of BC stakeholders.

• Investing more in Habitat Protection and Salmon Enhancement. We need to increase enforcement by hiring more fisheries officers and updating the Fisheries Act.

• Ensuring that all aquaculture operations meet the highest environmental standards by promoting the use of closed tank technologies to protect BC waters, communities, and wild fish stocks.

• Banning bulk fresh water exports to remove that threat to BC resources and ecosystems

Emergency Steps to Save BC Salmon

1) The Minister of Fisheries should heed the advice of the Emergency Resolution passed unanimously by the NDP Federal Convention and convene an emergency summit on Salmon and BC fishing for rapid consultation with all key stakeholder groups including, governments and representatives of fishing, First Nations and Environmental organizations.

2) Put in place an action plan to address the collapse of wild salmon stocks.

3) Initiate a task force for benchmarking the best practices for farmed salmon based on the precautionary principle.

4) Inject emergency funding to accelerate the move to a closed containment farming system and rapidly phase out open caged fish farms.

5) Inject funding into the Salmonid enhancement program. Successive federal government have consistently underfunded DFOs Salmonid Enhancement Program (SEP), which plays a key role in DFO’s work to conserve and manage Pacific salmon stocks. Federal funding allotted to the program has been cut virtually every year from 1990 to 2009

6) Initiate decisive action on climate change by legislating a critically needed effective greenhouse gas “cap and trade policy”. The impact of new and powerful climate change effects on salmon freshwater habitat is well documented.

- 30 –

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 21 AOÛT 2009

NE LAISSEZ PAS LE SAUMON SUBIR LE MÊME SORT QUE LA MORUE
Le NPD présente un plan d’action pour contrer la crise du saumon

OTTAWA – Le porte-parole du NPD en matière de pêches de la côte ouest et de commerce international, Peter Julian (Burnaby-New Westminster), et le porte-parole du NPD en matière de ressources naturelles, Nathan Cullen (Skeena Bulkley Valley), ont présenté aujourd’hui un plan d’action qui aiderait à freiner la sérieuse baisse des populations de saumon en Colombie-Britannique.

« Tout le monde disait qu’il y avait une baisse des populations de saumon, mais le gouvernement a préféré ignorer les preuves et a refusé d’aborder le problème », indique M. Julian. « Avec la disparition de 11 millions de saumons Sockeye, nous faisons maintenant face à une crise sans précédent. L’écosystème de la côte ouest et les collectivités qui dépendent des bancs de saumon pour se nourrir seront gravement touchées. Il est d’arrêter d’hésiter et de faire de cette crise une priorité pour le gouvernement. »

« La négligence du gouvernement conservateur détruit les populations de saumon. La science le démontre clairement », selon M. Cullen. « Le ministère des Pêches et des Océans ne semble pas avoir appris sa leçon après la crise de la morue. Le gouvernement Harper doit admettre que les changements climatiques et les piscicultures en cage ont des conséquences sur la culture et les modes de vie des personnes qui vivent sur la côte ouest. Il faut agir immédiatement et protéger l’écosystème et les collectivités pour prévenir la catastrophe qui arrive à grands pas. »

Le plan d’action demande entre autres au gouvernement de :
• Convoquer un sommet d’urgence sur le saumon en Colombie-Britannique avec tous les intervenants majeurs tels que les gouvernements, les représentants des pêches, les Premières Nations et les groupes environnementaux;
• Injecter des fonds dans le Programme de mise en valeur des salmonidés;
• Effectuer une réforme de la gestion centrale du ministère des Pêches et des Océans établie à Ottawa afin que les personnes qui prennent les décisions concernant les pêches en Colombie-Britannique soient en Colombie-Britannique et au fait de la réalité
• Injecter des fonds d’urgence pour accélérer la transition vers des élevages en parc clos et rapidement mettre fin aux piscicultures en cage en « eaux libres ».

Les ressources de saumon génèrent des revenus de 1,6 milliard de dollars pour les collectivités côtières et génèrent 52 000 emplois sur la côte ouest. Les piscicultures créent 4000 emplois et 400 millions en revenus, dont les profits vont essentiellement à des intérêts étrangers.

-30-

Le plan d’action et les mesures d’urgence du NPD pour sauver le saumon de la Colombie-Britannique :
Plan d’action du NPD

Le NPD a bien établi sa réputation pour avoir constamment soulevé ces enjeux. Dans le document de notre plate-forme électorale de 2008, nous avons indiqué les actions suivantes pour protéger le saumon sauvage du Pacifique et les ressources halieutiques.

• Respecter les jugements de la Cour suprême du Canada. Les pêches du Canada appartiennent à tous les Canadiens et non aux intérêts privés.

• Se concentrer sur le développement durable et écologique à long terme de nos ressources halieutiques.

• Effectuer une réforme de la gestion centrale du ministère des Pêches et des Océans établie à Ottawa afin que les personnes qui prennent les décisions concernant les pêches en Colombie-Britannique soient en Colombie-Britannique et soient au fait de la réalité

• Investir davantage dans la protection des habitats et la mise en valeur du saumon. Nous devons renforcer l’application des règles en embauchant plus d’agents des pêches et en modernisant la Loi sur les pêches.

• Veiller à ce que toutes les opérations d’aquaculture respectent les normes environnementales les plus rigoureuses en faisant la promotion de l’utilisation de technologies d’élevage en parc clos pour protéger les eaux, les collectivités et les populations de poissons de la Colombie-Britannique.

• Interdire l’exportation de l’eau douce en vrac pour mettre fin à la menace qui pèse sur les ressources et écosystèmes de la Colombie-Britannique.

Mesures d’urgence pour sauver le saumon de la Colombie-Britannique

1) La ministre des Pêches devrait suivre les conseils au sein de la résolution d’urgence adoptée unanimement par le congrès fédéral du Nouveau Parti démocratique et convoquer un sommet d’urgence autant sur les pêches du saumon que la pêche en Colombie-Britannique avec tous les intervenants majeurs tels que les gouvernements, les représentants des pêches, les Premières Nations et les groupes environnementaux.

2) Mettre en place un plan d’action pour adresser la baisse des populations de saumon.

3) Mettre en place un groupe de travail pour identifier les meilleures pratiques d’élevage du saumon en fonction du principe de précaution.

4) Injecter des fonds d’urgence pour accélérer la transition vers des élevages en parc clos et rapidement mettre fin aux piscicultures en cage en « eaux libres ».

5) Injecter des fonds dans le Programme de mise en valeur des salmonidés. Tous les gouvernements fédéraux ont constamment sous-financé le Programme de mise en valeur des salmonidés du ministère des Pêches et des Océans, qui joue un rôle primordial dans les efforts du MPO pour conserver et gérer les populations de saumon. Le financement fédéral accordé au programme a pratiquement été coupé chaque année de 1990 à 2009.

6) Prendre des mesures pour contrer les changements climatiques en adoptant un programme de plafonnement et d’échanges de droits d’émission de gaz à effet de serre efficace. L’impact des changements climatiques sur les habitats en eau douce des saumons est très bien documenté.