DANS LES NOUVELLES ~ Le géant chinois CNOOC veut payer 15 milliards pour avaler une pétrolière albertaine

Le géant chinois CNOOC veut payer 15 milliards pour avaler une pétrolière albertaine

   MAXENCE BILODEAU (ANIMATEUR) : (SRC TV-Le Téléjournal/Le Point

   - La Chine a soif, très soif... de pétrole. Le géant chinois CNOOC veut payer 15 milliards pour avaler une pétrolière albertaine. -

   On est habitué dans les transactions avec les Chinois à voir défiler de gros chiffres, et on dit que la transaction annoncée aujourd'hui constitue l'une des plus grosses acquisitions du pays à ce jour. Le groupe pétrolier chinois CNOOC veut acquérir la compagnie canadienne Nexen pour 15 milliards. Mathieu Dion.

   MATHIEU DION (REPORTER) :

   Les dernières années ont été difficile pour la pétrolière de Calgary Nexen. C'était devenu un canard boiteux. Mais voilà que la Chine soumet quand même une offre. Sa valeur : 15,1 milliards de dollars. CNOOC croit détenir suffisamment de capital pour relancer Nexen, ce que la pétrolière ne pouvait plus s'offrir, a admis son président par intérim lors d'une conférence téléphonique.

   VOIX DE KEVIN REINHART (PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DIRECTION PAR INTÉRIM, NEXEN) :

   (Traduction) Ils ont les ressources nécessaires pour faire avancer notre projet plus rapidement.

   MATHIEU DION (REPORTER) :

   Cet expert souligne que l'entente ne porte pas exclusivement sur les sables bitumineux, loin de là : sur plus de 200 000 barils de pétrole produits chaque jour par Nexen, la grande majorité provient de l'étranger, notamment de l'Angleterre. Sans oublier l'expertise de Nexen dans l'extraction du gaz naturel. Bref, CNOOC souhaite acheter une entreprise qui connaît déjà bien l'ensemble des technologies du secteur énergétique.

   BILL GWOZD (VICE-PRÉSIDENT, SERVICES GAZIERS, ZIFF ENERGY GROUP) :

   (Traduction) Une telle expertise prend du temps à développer. Ce sera une compétence utile.

   MATHIEU DION (REPORTER) :

   Mais la transaction n'est pas conclue pour autant; les actionnaires doivent dire oui, les autorités réglementaires aussi.

   ED FAST (MINISTRE DU COMMERCE INTERNATIONAL) :

   (Traduction) Il faut déterminer si cet investissement bénéficiera aux Canadiens.

   MATHIEU DION (REPORTER) :

   Le Nouveau Parti démocratique prend la balle au bond afin d'exiger la transparence du gouvernement conservateur, dans le processus.

   PETER JULIAN (PORTE-PAROLE DU NPD EN MATIERE DE RESSOURCES NATURELLES) :

   Pour qu'on puisse vraiment évaluer les conséquences de cette offre d'achat sur l'économie et l'environnement canadien.

   MATHIEU DION (REPORTER) :

   Et puis, comme Nexen a de nombreux actifs à l'étranger, plusieurs pays doivent encore donner leur approbation. Encore une fois, cette offre d'achat montre le grand intérêt des Chinois pour le secteur énergétique canadien. Depuis quelques années, c'est à coups de milliards de dollars qu'ils investissent pour sécuriser leur approvisionnement en pétrole. Mathieu Dion, Radio-Canada, Calgary.