À LA UNE ~ Ottawa prolonge l'examen de l'entente

La Presse Canadienne; Le Droit, Économie, Page: 29

Le gouvernement fédéral a décidé de prolonger la période d'examen en vue
de la vente de l'entreprise canadienne d'hydrocarbures Nexen Inc. à la
compagnie d'État chinoise CNOOC Limited.

Le Canada s'accorde ainsi plus de temps pour prendre une décision sur un
sujet politiquement très délicat.

Le premier ministre Stephen Harper a déclaré plus tôt ce mois-ci que
cette entente suscitait de difficiles questions du point de vue politique.

La transaction d'une valeur de 15,1 milliards $ fait l'objet d'une
controverse en raison, entre autres, du fait que l'acheteur intéressé se trouve
être la propriété exclusive du gouvernement chinois.

Dans un communiqué transmis à 19 h 11, vendredi soir, le ministre de
l'Industrie, Christian Paradis, a confirmé que la période d'examen de
l'acquisition proposée de Nexen Inc. par CNOOC Limited, assujettie à la Loi sur
Investissement Canada@, avait été prolongée jusqu'au 10 décembre 2012. En vertu de cette loi, toute transaction de plus de 330 millions $ doit rapporter des
bénéfices nets pour le Canada.

Les conservateurs du premier ministre Stephen Harper doivent évaluer si
l'accord représente un bénéfice net pour l'économie canadienne, un concept qui,
pour le porte-parole du NPD en matière de ressources naturelles, Peter Julian,
n'a pas été clairement défini.

En général, la Loi prévoit une période initiale de 45 jours pour
l'examen, mais cette période peut être prolongée de 30 jours, a indiqué le
ministre Paradis. Toutefois, une décision peut être rendue en tout temps au
cours de la période d'examen.

A Ottawa, le Nouveau Parti démocratique s'oppose à la vente pour des
raisons de sécurité nationale ainsi que de protection de l'environnement et des
droits de l'homme.

Le Service canadien du renseignement de sécurité a pour sa part exprimé
des inquiétudes au sujet des investissements provenant de sociétés d'État
étrangères dans son rapport annuel publié plus tôt cette année.

Si le gouvernement fédéral donne son aval à l'entente, Nexen deviendra
l'acquisition la plus importante de la Chine

Le gouvernement fédéral a récemment bloqué le rachat d'une autre firme
de Calgary, Progress Energy Resources, par la société d'État malaisienne
Petronas parce qu'il ne satisfaisait pas à ses critères.