À LA UNE ~ Consultation publiques de l'ONÉ - le ministre Joe Oliver défend la réforme

Consultation publiques de l'ONÉ

le ministre Joe Oliver défend la réforme

La Presse Canadienne

OTTAWA _ Le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, défend un nouveau formulaire de 10 pages que doivent remplir un citoyen avant d'obtenir la permission de commenter les divers projets d'oléoducs.

L'Office national de l'énergie (ONÉ) a dévoilé le nouveau processus ce mois-ci pour les consultations sur l'inversion du flux pétrolier de l'oléoduc Line 9 d'Enbridge entre Sarnia, en Ontario, et Montréal.

Avant que les commentaires puissent être examinés, le public et les experts doivent déposer une demande auprès de l'ONÉ.

Devant un comité des Communes, M. Oliver a déclaré que les règles n'étaient pas conçues pour empêcher la population de participer aux consultations, et que chaque personne directement affectée par l'inversion du flux devait être entendue par l'ONÉ.

Selon le ministre, le nouveau processus a émergé des consultations sur le projet d'oléoduc Northern Gateway, où 4400 personnes se sont inscrites pour commenter, mais où seulement environ 1400 d'entre elles "se sont vraiment présentées".

Le ministre a décrit de telles tactiques comme une tentative de "profiter du système".

Dans le cadre des consultations sur l'oléoduc entre Sarnia et Montréal, la population a reçu un délai de deux semaines _ arrivant à échéance vendredi le 19 avril _ pour compléter et soumettre leurs demandes à l'organisme fédéral.

Peter Julian, le porte-parole néo-démocrate en matière des ressources naturelles, a parlé du formulaire à remplir comme d'un processus "tortueux et complexe".